Les entreprises de recyclage de déchets

Les entreprises de recyclage de déchets

Au sein d’une communauté, les entreprises de recyclage sont des structures importantes qui remplissent une mission essentielle. En résumé, ils sont chargés de collecter nos déchets, de les traiter et de les recycler pour que nous puissions les réutiliser. Tout ce processus reste complexe et se fait dans le respect de l’environnement. Voyons alors comment fonctionne une entreprise de recyclage de déchets et quelles sont les étapes importantes nécessaires pour un bon recyclage.

Présentation d’une entreprise de déchets

Une entreprise de recyclage de déchets est une structure qui dédie son activité au recyclage des différents déchets. En général, leur travail commence par la collecte. Cela peut être auprès des déchèteries d’artisans ou de particuliers, mais aussi auprès de sociétés de la région qu’ils desservent. Ensuite, c’est la phase du triage consistant à purifier et recycler les déchets. Enfin, ils revendent des produits neufs issus du processus de recyclage.

Les types de déchets sont assez variables, par exemple, de l’eau, du verre ou des papiers. Aussi, les établissements responsables de ce recyclage peuvent venir du secteur privé ou bien des associations privées ou publiques comme déchet Compiègne. Par définition, le recyclage est l’ensemble des processus de traitement et transformation de tous types déchets afin de les remettre sur le marché en tant que matière première.

Les différentes étapes effectuées par les entreprises de recyclage

En principe, 3 étapes majeures composent le circuit de recyclage. Ce qui comprend :

La collecte

La première étape du recyclage est la collecte et nous en distinguons plusieurs types. La collecte à la source, un moyen de pouvoir accélérer le processus de recyclage. Les objets jetés sont déjà triés au préalable par le citoyen, ce qui facilite leur réutilisation. Pour distinguer ces types de déchets, il existe des bornes spéciales prévues pour les jeter. Il s’agit des codes couleur bleu, jaune et vert sur nos poubelles. Ensuite, nous avons la récupération pour le recyclage.

Le plus souvent, cela se fait au niveau des déchetteries. Par ailleurs, il y a la collecte tout-venant. Ce dernier se fait par le ramassage de déchets dans les poubelles publiques à chaque coin de rue. Enfin, il existe la récupération informelle, une tâche assez complexe. En effet, il s’agit de trier à la main les déchets confondus dans les décharges.

La valorisation

La seconde étape concerne la valorisation des déchets. Aussi appelé cycling en anglais, ce procédé consiste à rendre à nouveau utile ce qui était inutile. Pour le cas de déchets donc, nous aurons de nouveaux produits et matériaux au terme du processus. En fonction du type de déchets, la valorisation implique de les traiter séparément.

Il existe le tri mecanobiologique. Durant cette phase, les déchets ultimes destinés à être enfouis sont séparés des déchets recyclables. Il y a ensuite le traitement à la source des FNFOM ou déchets non fermentescibles. Finalement, ce sont des matériaux plus intéressants sur le plan économique qui en résulte. Par la suite, la valorisation énergétique du déchet qui permet d’obtenir un carburant.

L’incinération

Comme son nom l’indique, cette dernière étape consiste à brûler les déchets pour réduire un maximum la quantité de détritus. Ce type d’opération est assuré par l’UIOM ou Usine d’incinération d’ordures ménagères. Selon les dispositions légales établies depuis 2005, les entreprises qui ont recours à cette pratique doivent suivre certains règlements. Obligatoirement, l’incinération doit permettre de récupérer l’énergie produite, respecter des limitations et éviter les rejets dans l’atmosphère.

administrator

Related Articles