Les courses de chevaux : plus qu’un jeu, une passion entre l’homme et l’animal !

Les courses de chevaux : plus qu’un jeu, une passion entre l’homme et l’animal !

Plusieurs cavaliers se retrouvent sur une piste pour une course avec des chevaux ou avec un attelage. Et à la fin de la course, le vainqueur reçoit une récompense. Les courses de chevaux existent dans des nombreux pays de monde (France, Mongolie et Angleterre pour les plus célèbres).

Un peu d’histoire

Les premiers défis hippiques ont commencé en 1775 sous Marie-Antoinette en France. Elle organisait des rencontres entre deux chevaux au bois de Boulogne ou dans la plaine des Sablons. En Angleterre, les premiers défis ont commencé sous Charles Ier en 1634. Il offrait des coupes aux vainqueurs des tournois hippiques.

Qu’est ce que le sport hippique ?

Faire du sport hippique c’est faire des courses de chevaux au galop, au trot ou avec un attelage. Ne pas confondre avec le sport équestre qui est principalement une course d’obstacles comme aux Jeux Olympiques.

Pourquoi faire des courses de chevaux ?

Tout d’abord les chevaux étaient utilisés comme moyen de transport pour se déplacer de ville en ville ou comme outil de travail dans les champs pour aider au labour. Ensuite, on a élevé ce noble animal pour faire des courses et remporter des prix. Les propriétaires des chevaux choisissaient d’élever des purs-sang avec les gênes et les qualités des champions. Le cavalier entraînera le cheval afin d’en faire un as de la course, un champion. Que se soit  sur un hippodrome ou dans un cadre naturel rien n’est plus beau que d’assister à une course de chevaux et de voir le cavalier, fier sur sa monture, luttant pour la première place est un spectacle merveilleux.

De nos jours, on fait des paris

Ils existent 3 différentes types de courses :

  • les courses de trot ou de galop sur un terrain plat.  Les distances peuvent varier de 900 mètres à 2400 mètres. Les cavaliers pèsent entre 52 et 60 kg.
  • les courses attelées avec des distances variant de 1600 à 4000 mètres.
  • les courses d’obstacles, le cheval et son cavalier doivent sauter des haies qui peuvent aller jusqu’à 1,10 mètre de haut ou des rivières à sauter par-dessus.

Peu importe la course que vous choisissez de parier, il vous faudra d’abord bien étudier le terrain, les chevaux, les cavaliers et les propriétaires afin d’effectuer votre pari gagnant.

En France,  la cote des paris est régulé par l’ANJ (Autorité Nationale des Jeux), vous trouverez bien évidement de nombreux sites proposant des pronostic turf en ligne.

Elle fixe la rémunération du parieur en fonction de la cote du cheval (si le cheval a une forte chance de remporter la victoire sa cote sera basse et au contraire si un cheval a peu de chance de gagner sa cote sera plus élevée). Vous pouvez aussi trouver des chevaux avec une cote moyenne, ils ont une chance de gagner la course, ils sont ce que l’on appelle dans le jargon hippique des «outsiders».

Trouver la combinaison gagnante se trouve dans le décryptage des cotes. Il faudra trouver le  cavalier qui amènera son cheval à la victoire. C’est un défi intellectuel et ludique pour le parieur que de sortir les cinq chevaux vainqueurs de la prochaine course.

La chance n’a pas sa place dans les paris hippiques.  Vous vous sentez prêt alors c’est à votre tour de jouer !

administrator

Related Articles