Travail en hauteur : comment bien choisir son matériel ?

Travail en hauteur : comment bien choisir son matériel ?

Votre métier exige parfois de travailler en hauteur. Si vous êtes concerné par ces tâches à réaliser en dénivellation, vous connaissez sûrement les risques liés aux chutes de hauteur. Elles sont la seconde cause de mortalité au travail, juste derrière les accidents de la route.

Le travail en hauteur concerne différents métiers tels que les ouvriers du BTP, les techniciens de maintenance, les personnes intervenant sur les réseaux électriques ou encore les employés du spectacle.

Découvrez comment bien choisir votre matériel pour travailler en hauteur en tout sécurité.

Quelle réglementation encadre le travail en hauteur ?

Le travail en hauteur n’est pas précisément défini par la loi. La réglementation en vigueur considère que le chef d’entreprise a la responsabilité de la sécurité et de la santé de ses employés. Par conséquent, il a l’obligation d’évaluer les risques inhérents à certains types de travaux. Les éventuels dangers détectés doivent faire l’objet d’un état des lieux. Le chef d’établissement doit élaborer un plan de prévention des risques. Ce dispositif passe, en priorité, par la mise en place de protections collectives. Il peut également s’agir d’équipements individuels lorsque les installations permanentes ne sont pas possibles. Dans les deux cas, il est essentiel de s’assurer que le matériel est en bon état, exempt de toute détérioration, conformément installé et correctement utilisé.

Le code du travail légifère certains points concernant le travail en hauteur. Par exemple, l’article R. 4323-58 explique que les travaux en hauteur doivent être réalisés à partir d’un plan de travail conçu, installé et équipé de façon à garantir la sécurité et la santé des travailleurs.

Peut-on choisir une échelle, un escabeau ou un marchepied pour travailler en hauteur ?

Ces équipements représentent un moyen d’accès pour une tâche en surélévation provisoire. L’article R.4323-63 interdit leur utilisation comme poste de travail en hauteur. Le recours à ce type de matériel est toléré si le risque a été faiblement évalué, si l’opération est ponctuelle ou s’il n’est pas possible de recourir à des équipements de protection collective.

Dans tous les cas, il convient de veiller à la bonne solidité du matériel. Celui-ci doit être stable et réglé à une hauteur adéquate. Il doit assurer une prise et un appui sûr à disposition du travailleur.

Quel est l’intérêt des Plateformes Individuelles Roulantes lorsqu’on travaille en hauteur ?

Lorsqu’on doit réaliser une tâche en hauteur, on peut utiliser la PIR (plateforme individuelle roulante) ou la PIRL (plateforme individuelle roulante légère). Elles doivent posséder la norme NF P93-352 pour la première catégorie et NF P93-353 pour la seconde.

Ce type d’équipement ne peut être utilisé que par une seule personne. Ce matériel offre une stabilité, un confort de travail et une sécurité convenable pour des travaux de faible hauteur.

Les échafaudages sont-ils la meilleure solution pour travailler en hauteur ?

Ces installations sont le moyen le plus approprié pour les travaux en hauteur qui s’inscrivent sur une certaine durée. Il s’agit de constructions temporaires en aluminium ou en acier représentant un poste de travail surélevé. Vous pouvez trouver un echafaudage dans les magasins de bricolage ou les magasins spécialisés dans le BTP

Il existe plusieurs types d’échafaudages :

  • Les échafaudages fixes : Les plus classiques dans le BTP sont certainement les échafaudages sur-mesure, privilégiés pour les ouvrages extérieurs et assurant une sécurité optimale. Il existe également les échafaudages suspendus.
  • Les échafaudages mobiles : On trouve dans cette catégorie l’échafaudage roulant, qui se distingue par sa maniabilité, pliant, qui offre un stockage facilité, ou escalier, qui permet de travailler au-dessus de marches.

Le choix de l’échafaudage dépend des besoins spécifiques du chantier, de la hauteur de travail, de la charge maximale que l’installation devra supporter, des contraintes environnementales et de la fréquence d’utilisation de cet équipement.

Il est important de noter que le code du travail, par l’article R. 4323-69, prévoit une formation obligatoire pour le montage, le démontage et la modification des échafaudages. De même, tous les employés intervenant sur des échafaudages doivent avoir suivi une formation spécifique.

Le choix du matériel à utiliser pour le travail en hauteur doit se faire en fonction de la réglementation, de l’évaluation des risques, mais surtout selon la tâche à réaliser. Chaque type de travail en hauteur requiert des équipements et installations spécifiques et adaptés. Il est important de prendre en compte le code du travail, le confort et la sécurité des employés, tout comme les contraintes d’utilisation selon les objectifs à atteindre.

administrator

Related Articles