Vaucluse – Faire du vélo et se détendre en Provence

Vaucluse – Faire du vélo et se détendre en Provence

La Provence a toujours été un de ces endroits en France où je voulais vraiment vivre. J’ai toujours eu cette image dans mon esprit de champs de lavande en fleurs et de plages pittoresques de la Côte d’Azur. J’étais donc d’autant plus heureux que la région Provence-Alpes-Côte d’Azur soit la première étape de mon Roadtrip. Et même s’il n’y a pas de champs de lavande en fleurs en mars, et que notre route ne nous a pas fait longer la côte (à l’exception de l’approche de Marseille), je suis tout de même tombé immédiatement amoureux de la région avec ses beaux paysages viticoles, ses petits villages et ses gens sympathiques. 

La meilleure saison pour la Provence ?

En ce qui concerne la saison, le début de l’été est en fait la saison des voyages la plus agréable. C’est alors que tout est en fleurs et vert, tandis qu’en juillet, quand les buissons de lavande sont en pleine floraison, le paysage est plutôt stérile et sec. Et les coquelicots qui poussent sur le sol tout au long des routes sont tout aussi beaux !

 

Le pittoresque plateau du Vaucluse

Après que nous ayons dû dire au revoir à la mer le cœur lourd à l’aéroport de Marseille pour ce voyage, nous sommes allés directement à notre première étape : le département du Vaucluse, entre le Mont Ventoux au nord et le Luberon au sud.

Le Vaucluse est assez montagneux et constitue un défi populaire pour tous les amateurs de vélo de course. D’un autre côté, nous nous considérons davantage comme des cyclistes de plaisir et sommes c’est donc un sacré défi avec les routes de montagne parfois sacrément escarpées ici et là. Nous ne sommes pas véritablement des cyclistes nous tenons simplement un blog voyage.

 

Avec le vélo électrique à travers la Provence

Notre fatigue a rapidement disparu lorsque nous avons garé la voiture de location et l’avons échangée contre un vélo électrique de luxe. Le beau paysage vallonné devant nous, l’odeur de l’été dans l’air et les températures à 25 degrés l’après-midi sont juste parfaites. Se lever tôt pour aller au boulot et les journées stressantes sont bientôt loin. C’est ce que j’aime dans les voyages. Une fois sur place, tous les problèmes sont soudainement très petits et vous vivez simplement. Et il n’y a guère de meilleur endroit pour cela que la Provence. J’ai rarement visité un endroit où les gens sont aussi heureux de la serveuse au restaurant au fermier sur le tracteur qui passe devant nous. Et cette atmosphère est contagieuse !

 

Entre le Mont-Ventoux et les Dentelles

Notre premier tour en vélo électrique fait environ 15 kilomètres de long et est donc parfait pour un petit tour dans l’après-midi. Depuis le Barroux, notre point de départ, nous passons par Malaucène et Suzette et continuons sur la route du Col de la Chaîne avec de nombreux points de vue sur les Dentelles de Montmirail.  La balade habituellement assez exigeante, se transforme en un tour de plaisir sur un vélo électrique. Grâce à notre « propulsion à réaction », nous dépassons sans effort même les cyclistes de course les plus en forme. C’est un peu comme tricher, mais après tout, nous n’avons pas de prix à gagner, nous voulons juste explorer de beau paysage. 

 

A travers les villages et les vignobles

Le deuxième jour, 50 kilomètres sont au programme. Cette fois-ci, nous passerons par les villages de Caromb, Bedoin, Flassan jusqu’à Mormoiron. Outre un court arrêt à la boutique de confitures Ruchofruit, notre véritable destination est le domaine viticole du Château Pesquié. Et si vous pensez que vous ne pouvez pas combiner le sport avec le vin et la bonne nourriture, vous n’êtes pas encore allé dans le Vaucluse. Au cours d’un pique-nique dans le magnifique parc du domaine, nous dégusterons les vins locaux.  Nous ne boirons pas trop car, il y a encore un bon bout de chemin à parcourir via Mazan pour revenir au point de départ devant nous et nous ne voulons pas nécessairement attirer l’attention par notre style de conduite « imbibé de vin ».

 

Conseil pour dormir : Mas de la Lause

De retour dans le logement, nous enlevons nos vêtements de vélo et enfilons notre maillot de bain. Car notre hébergement, le Mas de la Lause, n’est pas seulement une chambre d’hôtes provençale, elle dispose également d’une magnifique piscine dans le jardin, dont nous profitons bien sûr pleinement. Après le bain, nous sommes gâtés avec un jus d’abricot frais et le dîner du soir, qui nous est servi avec deux Belges à la table de la salle à manger. (Autre recommandation : le restaurant Le 6 à Table dans le village voisin de Caromb, qui nous a gâtés le deuxième jour avec un menu végétarien de quatre plats.)

 

Le tout a été couronné par le petit déjeuner, que nous avons dégusté sur la terrasse au soleil. La table est mise avec des produits régionaux, des cerises fraîches et des pâtisseries parfumées. Et l’ambiance du matin est si merveilleuse que nous ne voulons même pas aller plus loin. 

 

Avez-vous déjà été en Provence ou dans le département du Vaucluse et avez-vous d’autres conseils pour ma prochaine visite ? Alors, mettez-les dans les commentaires !

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *