Les crises Danone : quand « l’entreprise devient un objet politique »

Les Etats ont perdu le monopole du pouvoir au profit d’acteurs non gouvernementaux, au premier rang desquels de grands groupes internationaux. Avec cette place viennent les responsabilités, et autant d’attentes ou d’exigences nouvelles du public, estime dans une tribune au « Monde » Clara Paul-Zamour, conseil en stratégie de communication.