Amende de Marine Le Pen: « Le parlement européen ne supporte pas l’idée qu’il existe une opposition », estime la présidente du RN

La présidente du Rassemblement national Marine Le Pen a estimé ce mardi que « le parlement européen ne supporter pas l’idée qu’il existe une opposition », alors que l’amende de 300.000 euros qu’elle devra verser a été confirmée par la justice européenne. « On me reproche d’être incapable de me diviser en deux », a-t-elle ajouté.